Petite cuisine de Françoise Michel

Publié le 6 Novembre 2013

Par millions hommes, femmes, enfants,

Passés à la moulinette en argent

De fins gourmets en hachis sanguinolent

L'histoire armée d'une grande hache

Semble découper avec beaucoup de panache

Une ribambelle de petits bonhommes

Tous identiques et filiformes, en somme

Qui tient ainsi la cognée

Contre lui retournée ?

Quel est le sens de ses sinistres évènements :

Une recette millénaire dont l'humain est le liant ?

Un collectionneur d'horreurs en mal d'approvisionnement..
.

La privauté malfaisante du cartel financier sur le vivant !

Un oubli de soi-même en activant de sa mort, l'instrument ?!?

Le choix est excessivement mal aisé

Parmi toutes ces "bonnes" raisons d'expirer

Je  propose de donner un bon coup de pied

Dans ce tas de cendres encore fumantes

Pour reconstruire sans plus d'attente

Une nouvelle humanité, bien méritée"

 

Françoise Michel

 

******************

Petite cuisine de Françoise Michel
Petite cuisine de Françoise Michel

(...) Mais

plus que l'imprécation contre les hyènes assoiffées, contre

le râle bestial

qui d'Afrique hurle ses patentes immondes,

plus que la colère, plus que le mépris, plus que le sanglot,

mères transpercées par l'angoisse et la mort,

contemplez le cœur du noble jour qui naît,

et sachez que depuis la terre vos morts sourient

qui lèvent leurs poings au-dessus des blés.

Pablo Neruda

( Chant aux mères des miliciens morts)

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Muse de cristal

Repost 0
Commenter cet article