Pour l'envie de Pablo Neruda - Extraits choisis -

Publié le 13 Avril 2014

Pour l'envie de Pablo Neruda - Extraits choisis -

image

Peut-être l’homme grandit-il sans respecter,

comme l’arbre de la forêt, la volonté

du monde qui l’entoure,

et voici que soudain

s’il était la racine il est aussi la nuit

et s’il produit des fruits il donne aussi de l’ombre.

Ombre et nuit que le temps et le feuillage

abandonnèrent en grandissant,

tant et si bien que depuis cette humidité inerte

où les germinations attendent

on ne distingue plus les doigts de la lumière :

oui, le soleil gratuit fut refusé

à la graine affamée

et l’âme, en pleine nuit, déchaîne

une croissance tourmentée.

Extrait choisi par Serge-Hobo

***

Pour l'envie de Pablo Neruda - Extraits choisis -

image françois c

Je sors pour être ce que j’aime, la présence

nue du soleil sur le rocher,

pour être ce qui pousse et pousse sans savoir

qu’il ne peut abolir sa croissance :

le blé donner le grain : être innombrable

sans raison : car c’est ce qui lui fut ordonné :

sans ordre, sans commandement,

et, parmi ces choses-là qui ne se partagent,

cette secrète volonté, peut-être,

cette trépidation du pain, du sable,

ont-elles réussi à imposer leur condition

et ne suis-je moi que matière vivante

qui fermente et qui lève ses insignes

dans la fécondation de chaque jour.

Extrait choisi par Caro

**

Pour l'envie de Pablo Neruda (Mémorial de l’île noire)

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Aragonite

Repost 0
Commenter cet article