East of the crow and west of the piano

Publié le 11 Janvier 2015

East of the crow and west of the piano
Un piano-bar à l’agonie.
 
Un corbeau, seul survivant d’une débâcle inhumaine,
Haut-perché sur un piano désarticulé,
Veille et protège celui qui des nuits durant,
Dans un piano bar a charmé
Une foultitude de noctambules avides de sensations.
 
Un ciel houleux,
Un vent hostile,
Bousculent une nature déjà éprouvée par des siècles de folie humaine.
 
Mais se souvenant des jours paisibles et heureux,
Où la mélodie régnait en maître des lieux,
Prodiguant joies et émotions, à l’instar d’un baume soyeux,
Il chante à tue-tête appelant ses congénères
Afin qu’en fins limiers ils oeuvrent à la recherche des mélomanes
Qui auraient pu échapper à ce destin funeste
Avec l’espoir qu’une symphonie alerte réveille les éléments engourdis
Et que renaissent les jours heureux des amoureux de la Musique.
 
Fanfanchatblanc

 

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Muse lithophone

Repost 0
Commenter cet article

fanfanchatblanc 11/01/2015 14:35

Merci à vous pour cette alliance destinée à faire que la poésie et l'art en général s'expriment signes de notre liberté.
Je vous embrasse

Hobo-Lullaby 11/01/2015 21:57

Merci à toi d'avoir de nous avoir répondu de si joli façon.
Tu est toujours bienvenue

Bises
Serge

caroleone 11/01/2015 16:02

Bonjour Fanfan,

Oui cultivons nos graines poétiques de liberté et semons les petits cailloux de l'humanité qui sait trouver dans les choses de la terre, matière à réflexion.
Merci encore de nous rejoindre.

Bisous

caro