Palestine mon amie

Publié le 12 Avril 2015

Un mur

Pour être maître

De la terre et du ciel

Et du feu des hommes

Et des jeux des enfants

Un mur

Pour fractionner la Palestine

En autant de geôles

Et de déserts

Pour éteindre la fierté d'être

Et le futur



Comprenne qui pourra

Mais

Autrefois

Libres et pacifiques

Les ancêtres de ces maçons

Ont enduré Le crachat des ténèbres

Captifs

Derrière des murailles de la mort

Esclaves

Des oiseaux de plomb

Qui voulaient éteindre

Leur fierté d'être et leur devenir



Comprenne qui pourra

Mais

Qui peut s'habituer

à ce mur

Qui oublie

Les morts d'hier et les vivants d'aujourd'hui.

Roger Colombier

Palestine mon amie

image « Wall in Bethlehem4 » par Antoine Taveneaux — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Les chroniques de Roger

Repost 0
Commenter cet article

fanfanchatblanc 13/04/2015 11:59

Le pire des enfermements... une prison à ciel ouvert...
Une infâmie de plus.. mon coeur saigne.
Les mots de Roger sont puissants et émouvants à la fois
"Qui peut s'habituer

à ce mur

Qui oublie

Les morts d'hier et les vivants d'aujourd'hui."

Bisous

Dominique 12/04/2015 10:36

Les murs ne sont-il pas faits pour être abattus ? De toutes manières, la protection d'un mur est toujours illusoire. La seule sécurité est celle offerte par le sentiment de paix