Sierra Nevada

Publié le 8 Mai 2016

Sierra Nevada

Pictographe pueblito Chairama, parc national de Tayrona

Par Aliman5040 — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=44060922

Ils sont dans la Sierra Nevada.
Ils sont monothéistes, et Dieu est Femme.
D’abord, il y avait la mer. Tout était obscur.
Il n’y avait ni soleil ni lune ni gens ni animaux ni
plantes.
Seule la mer était en tous lieux.
La mer était la Mère.
Elle était eau et eau en tous lieux
et elle était rivière, lagune, torrent et mer
et ainsi elle était en tous lieux.
Ainsi, d’abord, il n’y avait que la Mère.
La Mère n’était pas gens, ni rien, ni aucune chose,
elle était aluna
elle était esprit de ce qui allait venir
et elle était pensée et mémoire.
Ainsi la Mère existait seulement en aluna dans le monde plus bas
dans la profondeur,
seule
le monde se forma dans un utérus comme un
enfant.
Toute eau
mer/rivière/pluie/lagune/rosée
est figure de la Mère.
Le monde est né dans l’obscurité. Avant
il n’y avait pas de soleil. Rien que les bois sec
éclairaient le monde. Tout était obscur.
Ils disent dans la Sierra Nevada
que toutes les choses que les Colombiens ont
maintenant
autrefois eux les possédaient
trains avions ponts routes villes
mais ils en ont fait cadeaux à leurs Petits Frères.
Ces choses-là n’étaient pas à la gloire des indiens
et en plus ils n’en avaient pas besoin.
c’est pour cela qu’ils les donnèrent à leurs petits frères.
Mais ils gardèrent un secret
Mais ils gardèrent un secret qu’ils ne livreront jamais

LA FERTILITE

Avec la prière et le rite ils maintiennent l’harmonie de
l’univers.
Petit frère tu ne sais pas :
si nous, nous ne dansons pas avec le masque de soleil
alors soleil ne se lève pas et toi
qu’est-ce que tu fais alors ? Si nous ne donnons pas
pour été
il continue à pleuvoir et toi qu’est-ce que tu fais alors ?
Si nous, nous ne faisons pas attention au monde,
alors il est fini et vient la maladie. Indien toujours faire
attention à petit frère.
(…)

Ernesto Cardenal, Hommage aux indiens d'Amérique)

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Terre-mère

Repost 0
Commenter cet article

Anne-Marie 29/05/2016 13:52

Nous sommes tellement déconnectés des vérités de la nature, nous sommes si loin de notre humanité. Nous mettons le chaos partout. Nous marchons à pas rapides vers notre disparition.

caro et hobo 24/06/2016 17:21

Oui Anne-Marie, nous détruisons toutes ses merveilles pourtant si longuement entreprises, et je ne sais pas si la minorité d'humains qui se sent concernée pour préserver cela aura la force de le faire. Peut-être est-ce déjà trop tard ?